Tract de rentrée des Étudiants de Gauche Actifs (EGA)

tract_ega_rentrée2015

SAUVONS NOTRE PLANÈTE DU CAPITALISME!

CONTRÔLE DÉMOCRATIQUE SUR LES RESSOURCES NATURELLES !

PLANIFICATION SOCIALISTE CONTRE L’AVIDITÉ CAPITALISTE !

Cette fin d’année, le 21ème Sommet climatique des Nations-Unies prendra place à Paris. Après 20 sommets sans résultats, nous estimons que ce n’est pas le lieu d’où peut provenir un réel changement. Avec la crise écologique, la crise économique et la crise sociale, nous subissons de plein fouetla faillite du système capitaliste.

Dénonçons l’hypocrisie sans limites de nos dirigeants qui, parallèlement à la mise sur pied du Sommet de Paris, négocient le TTIP, le traité transatlantique de libre-échange, qui portera un coup mortel à toute régulation sociale et environnementale. Ainsi, si une multinationale pense que certaines législations représentent une contrainte au libre-marché, elle peut assigner l’État devant une Cour internationale d’arbitrage privée : tout doit se plier à l’avidité des grandes entreprises! Les politiciens coopèrent dans ce sens et ce même si c’est désastreux pour nos conditions de vie et notre environnement.

Deux tiers des gaz à effet de serre émis depuis le début de la révolution industrielle (1750) proviennent de seulement 90 multinationales. Ce chiffre illustre très clairement qui est réellement responsable du changement climatique. Et ce sont également ces grandes entreprises qui sont à l’origine des plus grands désastres écologiques: marées noires, pollution des sols liée à l’extraction de minéraux, désastres nucléaires, etc. Si nous ne gérons et ne contrôlons pas démocratiquement ces entreprises, il est impossible d’enrayer le réchauffement climatique.

Actuellement, seuls 2% des fonds pour la recherche sont investis dans le durable. De plus, ironiquement,une grande partie de la recherche est dans les mains d’entreprises privées qui ne l’orientent clairement pas pour le bénéfice de la collectivité. À cause des brevets et du secret sur la recherche, les multinationales monopolisent les connaissances scientifiques et techniques. Ces dernières disparaissent parfois dans leurs coffres forts pour toujours. Cette manière de procéder est criminelle au vu de l’urgence de la situation et des millions de vies qui pourraient être sauvées. Reprenons dans nos mains ce secteur ! Dans ce cadre,il nous sera possible d’orienter les recherches vers les besoins, plutôt que vers les profits.

Une société dans laquelle tout doit céder en faveur des profits des plus riches ne peut nous offrir un avenir. Mais une telle société capitaliste n’est pas une fatalité. Ce n’est qu’en mettant ces entreprises dans les mains publiques, en les nationalisant sous contrôle et gestion démocratique des travailleurs et consommateurs avec des réinvestissements publics massifs que l’on pourra rompre avec la logique folle du profit.

Avec les Étudiants de Gauche Actifs, nous mobilisons pour les grandes manifestations du 29 novembre et 12 décembre à Paris.Nous voulons saisir ces rassemblements dans la construction d’un mouvement et d’un rapport de force pour un changement de système, plutôt qu’un système qui change le climat et nous appauvrit.

POUR UN 2ÈME PLAN D’ACTION PLUS FORT ET PLUS MASSIF CONTRE LA POLITIQUE ANTISOCIALE ET ANTI-ENVIRONNEMENTALE DU GOUVERNEMENT.

MANIFESTATION NATIONALE DU 7 OCTOBRE : ÉTUDIANTS – TRAVAILLEURS : SOLIDARITÉ !

Coupe dans l’enseignement, limitation d’accès et dans le temps des allocations de chômage dites d’insertion, coupe dans les soins de santé, pension à 67ans et des emplois toujours plus rares et précaires : le gouvernement à la botte de l’infime minorité de super-riches multiplie les attaques.Les jeunes dans la galère,les vieux dans la misère… de cette société-là, on n’en veut pas !

Aujourd’hui, le gouvernement se vante d’avoir mis sur pied un tax shift qui favorise soi-disant l’éco-fiscalité. Vaste blague ! Augmenter la TVA sur l’électricité de 6à 21% et les accises sur le diésel sont des attaques directes contre les jeunes, les travailleurs et les allocataires sociaux. Des transports en commun plus cher et moins fréquents,des taxes sans alternative à la politique énergétique actuelle ne sont en rien des politiques« eco-friendly », juste des mesures d’austérité !

Les mobilisations de l’automne dernier – avec à son départ la manif des 150.000 – ont montré l’énorme potentiel du mouvement organisé des jeunes et des travailleurs.Malgré que le processus a été arrêté avant son terme, nous avions ébranlé le gouvernement.Depuis, l’austérité a continué à pleuvoir et le mécontentement déborde de tous côtés. De nouveaux mouvements sont inéluctables.

Nous sommes tous touchés. Avec EGA, nous voulons que la jeunesse soit activement présente dans la lutte contre l’austérité et pour un avenir. Rejoins-nous dans ce combat et faisons en sorte que la prochaine manifestation syndicale nationale du 7 octobre soit un succès et le point de départ pour un nouveau plan d’action fort jusqu’à la chute du gouvernement des riches.

STOP AU TTIP NON À LA DICTATURE DES MULTINATIONALES !

Un avenir où on nettoie le poulet au chlore ? Bombardé d’OGM ? Où la moindre protection sociale est une ‘‘atteinte à la liberté d’entreprise’’ ? Bienvenue dans le monde que nous prépare le Traité transatlantique (TTIP) que nous concoctent les chefs d’État européens et les autorités américaines: la plus vaste zone de libre-échange au monde. Les multinationales sont les seules à applaudir…

EGA participer à l’encerclement du sommet européen du mercredi 15 octobre et à la manifestation européenne du samedi 17 octobre contre l’austérité et le traité de libre-échange.

(Initiative de l’Alliance D19-20, Tout Autre Chose, Alter Summit et d’autres)

CAPITALISME ET IMMIGRATION

«Quelle alternative à l’Europe-Forteresse?»

Vous disposez d’un compte en banque avec 1 million d’euros ? Vous souhaitez investir dans une société en Europe? Dans ce cas, les gouvernements européens vous accueillent sans problème comme un immigré de grande valeur. Pas besoin de risquer votre vie en traversant la Méditerranée en bateau de fortune, ou de passer des mois à Calais dans des conditions de famine avant d’embarquer, caché, dans un camion ou un train. L’histoire est bien différente pour la majorité de ceux qui fuient la guerre, la dictature et la misère au Moyen-Orient ou encore en Afrique.

La crise économique profonde du capitalisme, les politiques néocoloniales et les interventions militaires impérialistes ont créé une instabilité politique, ont alimenté la violence religieuse sectaire et ont disloqué les économies des pays touchés. Un nombre grandissant ne voit plus d’autre issue que de prendre le risque de tenter une périlleuse traversée de la Méditerranée. Mais même si l’Europe n’est concernée que par une infime minorité des réfugiés à travers le monde, la politique d’asile de l’Union Européenne repose sur la criminalisation des réfugiés et la militarisation de ses frontières.

Nous avons bien plus en commun avec les travailleurs d’Asie ou d’Afrique qu’avec les rapaces capitalistes des multinationales. Dire que les moyens manquent pour offrir un bon avenir et de bonnes conditions de vie à la population – quelle que soit son origine – est un mensonge. Ce qui se produit dans les faits, c’est que les gros actionnaires et grands patrons pillent les caisses de la collectivité, la richesse créée par notre travail à la sueur de notre front, pour ne laisser que des miettes tout en proclamant les poches et la bouche pleines ‘‘attention, les immigrés veulent vous voler ce qui reste !’’ Comme le dit le slogan : ‘‘le problème, c’est le banquier, pas l’immigré’’ !

La seule issue de sortie réaliste de la crise des réfugiés est une lutte unitaire de tous les travailleurs, indépendamment de leurs origines, genres ou encore orientations sexuelles, pour arracher les leviers de l’économie des mains de l’élite capitaliste et disposer ainsi des moyens nécessaires pour mettre fin aux guerres, à la misère, à la destruction de l’environnement,…

REJOINS LES ÉTUDIANTS DE GAUCHE ACTIFS !

EGA_gand01-620x330Le capitalisme – confronté a une crise économique,sociale et écologique – n’a aucune réponse à nous apporter. Une autre société est donc nécessaire !Mais c’est plus facile à dire qu’à faire! Se baser sur le sentiment d’indignation et de frustration n’est pas suffisant. Si on veut changer la société, on doit la comprendre et analyser. Pour cela, nous nous basons sur le marxisme. Ce n’est pas un dogme rigide, mais une méthode d’analyse flexible dans le but de changer le monde.

Il faut aussi tirer les leçons du passé pour mieux renforcer les luttes d’aujourd’hui. Le combat contre l’exploitation capitaliste a déjà une riche histoire en termes de programme, de stratégie et de tactiques nécessaires pour aller vers une société débarrassée de la guerre, des atteintes graves à l’environnement, de la misère et de l’oppression.

La tragédie grecque nous démontre que tous ceux qui restent dans la logique du capitalisme finissent par être obligés de défendre les intérêts des plus riches. Ainsi, le gouvernement de gauche de Syriza n’a pas marqué de rupture anticapitaliste. Il a, dès lors, été mis sous pression par l’Union européenne et les institutions de la Troïka. Syriza a fini par accepter un troisième programme de mesures d’austérité.Cet exemple illustre qu’il n’y a pas de compromis possible! Ce n’est qu’en rompant avec ce système que nous serons capables de donner une réponse à la crise. Mais pour faire cela, il nous faut une organisation anticapitaliste avec programme socialiste conséquent.

EGA, Étudiants de Gauche Actifs (ALS, Actief LinkseStudenten en Flandre) est l’organisation de jeunesse du Parti Socialiste de Lutte (PSL). Nous nous revendiquons du marxisme. Nous défendons une alternative anticapitaliste basée sur le contrôle démocratique de l’économie par la collectivité. Nous voulons une société orientée vers les besoins de la majorité de la population plutôt que vers les profits des super-riches. C’est ce que nous appelons le socialisme démocratique.Rejoins-nous et construisons ensemble cette société !

CLIMATE EXPRESS avec 10.000 activistes à Paris le 29 novembre

Participe à ce moment historique avec les Étudiants de Gauche Actifs. Les places sur le train sont limitées et majoritairement réservées aux organisations participantes.

Inscris-toi aussi vite que possible à nos stands ou via les coordonnées ci-dessous.

29 novembre: €45 (ticket aller-retour)
11 au 13 décembre: €65 (ticket aller-retour + séjour)

Pour que tout le monde puisse participer, nous avons ouvert un compte de solidarité – BE09 0688 9864 0157 – sur lequel chacun peut verser une contribution. Ainsi nous pourrons tous partir.

CONTACTE-NOUS

Pour être tenu au courant de nos activités ou pour prendre rendez-vous avec un militant pour en savoir plus sur EGA et si tu le souhaites, devenir membre.

Carte de membre à 5 euros avec abonnement d’essai à Lutte Socialiste de 3 numéros offert.

FACEBOOK.COM/GAUCHE.BE
FACEBOOK.COM/SYSTEMCHANGEPARIS
INFO@GAUCHE.BE
0474/35 30 36 – 02/345 61 81

Print Friendly, PDF & Email