Plus de 500 personnes manifestent contre la répression

mediactivista_STOPrepHier, plus de 500 personnes ont répondu à l’appel de la campagne « stop-répression » initiée par les JOC (Jeunes Organisés et Combattifs), parmi lesquels un bon groupe groupe de sans-papiers et d’habitants des quartiers populaires, pour la 5e manifestation annuelle contre les violences policières. Le cortège, très varié, a fait des arrêts réguliers pour des témoignages de victimes de répression et de violence policière, pour donner une voix et un visage à ceux et celles qu’on criminalise et qu’on voudrait rendre invisibles.

« Comment les contrôles au faciès (qui furent mis en lumière par celui subit par l’acteur Zouzou Ben Chikha à Gand), les injures racistes et la violence gratuite de la police peuvent-il améliorer notre sécurité? Cela n’engendre-t-il pas au contraire un climat de violence tout en renforçant l’aliénation des jeunes confrontés au phénomène? » nous sommes-nous demandés dans notre déclaration concernant cette manifestation.

Nous avons conclu par ces phrases : « Nous devons ôter le contrôle de la police des mains des politiciens à la rhétorique martiale et répressive pour nous en prendre à la violence policière, à l’impunité face aux abus de pouvoir et à l’utilisation des forces de police contre nos piquets de grève et nos manifestations. Un contrôle démocratique sur la police exercé par la collectivité et les organisations du mouvement des travailleurs est nécessaire pour que celle-ci soit utilisé efficacement et à bon escient dans l’intérêt de la grande majorité. Bernie Sanders, le candidat de gauche à l’investiture démocrate pour les élections présidentielles aux Etats-Unis, défend dans ses discours qu’avec des emplois décents et un enseignement de qualité, on pourrait éviter qu’un afro-américain sur quatre connaisse la prison. Nous estimons nous aussi que la réponse est avant tout sociale. Un plan massif d’investissements publics pour la construction et la rénovation d’écoles, de logements sociaux,… permettrait de résorber les pénuries et de créer des dizaines de milliers d’emplois de qualité et socialement utiles pour offrir à chacun une perspective d’avenir. »

Contre les violences policières, le racisme et la criminalisation de la contestation sociale – Pour un plan radical d’investissements publics et un contrôle démocratique de la collectivité sur la police!

Manif stop répression // Liesbeth

Print Friendly, PDF & Email