Action “Stop Trump” face à l’ambassade des USA

trump_02Ce jeudi 10 novembre, 18h.

Ambassade des Etats-Unis (Boulevard du Régent 27, Métro Arts Loi

Stop au racisme et au sexisme ! Stop Donald Trump !

L’élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis retentit comme une gigantesque alarme. La colère et la frustration sont énormes face à l’élite (leurs banques, leurs multinationales, leurs médias, leurs partis politiques,…), mais elles sont exploitées par les populistes de droite. Pour eux, le racisme et le sexisme servent surtout à monter les diverses couches de la population les unes contre les autres.

Etat espagnol: Une grève générale étudiante historique!

2610madrid02

Plus de 200.000 étudiants ont occupé les rues contre les “revalidations” franquistes

Nous publions ci-dessous la traduction du premier rapport du (Sindicato de Estudiantes au sujet de la grève générale étudiante historique qui a frappé l’Etat espagnol ce 26 octobre. Le Comité pour une Internationale Ouvrières (dont le PSL est la section belge) a activement soutenu cet appel à la grève et a organisé des actions de solidarité dans une vingtaine de pays à travers le monde (dont en Belgique).

Non au local néonazi! Rassemblement antifasciste ce 24 novembre à Ixelles

antifa_lepen

2014. large mobilisation antifasciste à Bruxelles à l’occasion de la venue de Marine Le Pen au parlement européen. Photo: Yannick Renuart.

Rdv le 24/11 à 19 h devant le Conseil communal d’Ixelles (Place Fernand Cocq, n°8)

L’organisation européenne néonazie AFP (Alliance pour la paix et la liberté) vient d’installer un de ses locaux à Bruxelles, dans un quartier de luxe. L’AFP regroupe ce qu’il y a de pire comme partis d’extrême droite en Europe et a pu financer ce local grâce aux 600.000 € de subsides européens. Cela représente un danger pour les jeunes et les travailleurs en Belgique. Ce 24 novembre, les Etudiants Étudiants de Gauche Actifs participeront au rassemblement contre ce local à l’initiative de la campagne “NON au local nazi, 22 Square de Meeûs à Ixelles”.

Actions de solidarité avec la grève de la jeunesse espagnole

sol_esp_bruxelles01

Face à l’ambassade espagnole à Bruxelles.

A Bruxelles, plus d’une vingtaine des participants étaient présents ce mercredi 26 octobre au rassemblement des Etudiants de Gauche Actifs (EGA) en face de l’ambassade espagnole à Bruxelles. D’autres petites actions de solidarité ont également eu lieu à Anvers, Liège et Gand ce même jour. Ces événements prenaient place dans le cadre de la campagne internationale de soutien à la grève de la jeunesse espagnole initiée par le Sindicato de Estudiantes.

Soutenez la grève générale étudiante espagnole du 26 octobre!

Appel à la solidarité lancé par le Sindicato de Estudiantes (syndicat étudiant) soutenu par le Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO)

espagne_enseignementNous publions ci-dessous un appel à la solidarité du syndicat des étudiants espagnols (Sindicato de Estudiantes) qui a appelé à la tenue d’une grève générale étudiante le 26 octobre. Cet appel a déjà gagné le soutien des associations de parents et des syndicats enseignants. Le Comité pour une Internationale Ouvrière (à laquelle est affilié le PSL, dont EGA est l’organisation de jeunesse) souscrit pleinement à cet appel et l’étend à toutes ses sections, ses camarades et ses sympathisants. Nous voulons organiser la solidarité internationale et faire appel à tous les socialistes, les syndicalistes et les jeunes du monde entier à faire de même.

Envoyez vos messages, vidéos et photos de soutien de la part d’organisations étudiantes, de syndicalistes (en particulier du secteur de l’enseignement) et d’autres organisations à sindicato@sindicatodeestudiantes.net avec des copies au CIO via dannybyrnesp@gmail.com.

La grève, est-ce que c’est dépassé ?

ega_greve24Avant les vacances, un sentiment anti-grèves s’est propagé via les médias, à travers toute la Belgique. Ces actions impactent, entre autres, les secteurs publics (comme les transports en commun) et on entend dans la presse qu’ils nuisent au quotidien de la majorité de la population. Reste à démontrer en quoi les intérêts des militants en grève rejoignent ceux des gens ordinaires et quel rôle les jeunes peuvent apporter.

D’une génération perdue à une jeunesse en lutte

agirLa jeunesse est en pleine perte de confiance en soi. Un des mots les plus populaires à suivre ‘jeunesse’ sur le moteur de recherche Google est “perdue”. En 1994, 70% des jeunes avaient confiance en eux ; aujourd’hui, on frôle la moitié. Pis, si on parle de la confiance en l’avenir, à peine 20% de la jeunesse l’est !

Manifestation antifasciste à Dortmund avec une forte délégation belge

bbduits-600x397Ces derniers mois, la ville de Dortmund, en Allemagne, a été en proie à la violence fasciste. Les néo-nazis estiment qu’ils peuvent se permettre ce qu’ils veulent et donc également procéder à l’intimidation physique et instaurer un climat de violence. Dans cette ville, plusieurs personnes ont succombé à la violence meurtrière néonazie au début des années 2000. Nous avons donc pleinement soutenu l’appel à riposter par une large mobilisation antifasciste servant à illustrer que cette violence fasciste est isolée du reste de la société. Les antifascistes, par contre, peuvent compter sur un grand soutien.

Ce 24 septembre, des membres du PSL et des Etudiants de Gauche Actifs ont donc rallié Dortmund pour y participer à une manifestation antifasciste qui a réuni environ 2.000 personnes. Nous y avons rejoint nos camarades allemands du SAV (section allemande du Comité pour une Internationale Ouvrière). Le cortège a commencé sa marche dans un quartier ouvrier où les habitants ont réagi de façon très positive. La manifestation s’est arrêtée un instant à l’endroit où une personne a été assassinée au début des années 2000 par le groupe terroriste néonazi NSU. Une impressionnante minute de silence a alors eu lieu, en son hommage ainsi qu’à toutes les autres victimes du nazisme. Le cortège a ensuite repris sa route vers le centre-ville.

Étudiants de Gauche Actif : un programme bien chargé

ega_gand01

9/10 des jeunes de 18-30ans pensent qu’il “faut changer radicalement la société”, la moitié affirme même cela de façon très nette, rapporte une étude de Solidaris. C’est une réaction logique au vu du désenchantement profond face à un système où nous serons la première génération à vivre moins bien que celle de nos parents. Même si pour beaucoup de jeunes cela va de pair avec l’idée qu’on ne sait rien y faire, qu’il n’y a pas d’alternative comme nous l’inculque l’idéologie dominante, le potentiel est grand. Après les campagnes d’été, il est temps de préparer la rentrée et de rencontrer de nouveaux jeunes qui veulent lutter avec nous contre le capitalisme, pour une société qui réponde aux besoins de tous.

ULB – Journée d’accueil des étudiants

ulb_rentree2016_01Les Étudiants de Gauche Actifs étaient présents avec un stand rempli de matériel politique à l’occasion de la JANE, la journée d’accueil des nouveaux étudiants, ce vendredi 16 septembre. Nous avons, entre autres, discuté avec les nouveaux étudiants de la manière de lutter pour le maintien de chaque emploi à Caterpillar ou encore du type de démocratie réelle dont nous avons besoin.