Manifestation contre la politique d’asile antisociale et inhumaine

Malgré la pluie, plus de 2.500 manifestants se sont rassemblés hier à Bruxelles pour protester contre les politiques répressives et antisociales qui rendent les réfugiés responsables de leur situation. Après des années de dures attaques contre les travailleurs, les allocataires sociaux, les pensions, etc., les réfugiés et les migrants sont pointés du doigt comme une des causes des économies budgétaires. Soyons clairs : ce ne sont pas les réfugiés qui sont responsables des déficits sociaux, mais les politiques néolibérales qui ne servent que les intérêts et les profits des grandes entreprises.

Ces derniers mois, le caractère répressif de la politique à l’égard des migrants a été exacerbé. La déshumanisation du sujet a conduit à la mort de la petite Mawda. Ce n’est pas parce que Francken n’est plus secrétaire d’État à l’asile et à la migration que nous pouvons être rassurés. Francken n’a fait que poursuivre la politique de son prédécesseur, qui est aussi son successeur : Maggie De Block. Tous les partis établis s’inscrivent dans la logique de la répression et de la politique de bouc émissaire.

La manifestation d’hier a constitué une importante riposte à la logique défendue par les partis établis. Il faut maintenant partir à l’offensive dans le débat sur les raisons qui poussent tant de gens à fuir : la guerre, la misère et le pillage néocolonial. Toutes les victimes de la politique antisociale doivent s’unir et combattre ensemble autour de revendication unificatrices : des emplois décents pour tous, des pensions décentes, de bons services publics, etc.

Lors de cette manifestation, nos militants ont distribué un tract appelant à lutter contre l’extrême droite. Ces derniers mois, l’extrême droite s’est sentie renforcée. Il y a eu la marche contre Marrakech à Bruxelles et la manifestation de Ninove le 3 janvier dernier. A chaque fois, l’initiative était issue d’une alliance autour du Vlaams Belang dans laquelle les néo-nazis de Schild & Vrienden ont joué un rôle de premier plan. Maintenant que le « patron » de Scild & Vrienden Driss Van Langenhove a annoncé être sur la liste du Vlaams Belang au Brabant flamand pour les prochaines éelctions, la manifestation annuelle du NSV (cette année à Louvain) menace de devenir le prochain rendez-vous de ce gang d’extrême droite. Nous ne devons pas laisser passer cela : la résistance antifasciste est nécessaire !

 

Photos de Liesbeth :

Print Friendly, PDF & Email