Grève internationale pour le climat du 20 septembre – Tract EGA

Notre climat, pas leurs profits!

Il faut armer le mouvement de revendications capables d’imposer le changement:

Des transports publics plus nombreux, meilleurs et gratuits !

Qu’on s’en prenne aux gros pollueurs ! Pas de profits sur le dos du climat !

Investissements publics massifs dans les énergies renouvelables ! Retirons le secteur de l’énergie des mains du secteur privé !

Il nous faut une économie écologiquement et démocratiquement planifiée, dans laquelle les intérêts de la planète et de l’être humain sont centraux, pas les profits.

Pas de futur sous le capitalisme
Rejoins les étudiants de gauche actifs

EGA, Étudiants de Gauche Actifs est l’organisation de jeunes du Parti Socialiste de Lutte. Nous utilisons la méthode et les outils du marxisme pour analyser la société et l’origine des inégalités dans le but de la changer la société en profondeur. Nous luttons contre le système capitaliste qui n’a à nous offrir que crises, désastres écologiques et exploitation. Nous défendons une autre type de société, basée sur un contrôle démocratique par la collectivité sur les secteurs clés de l’économie tel que l’énergie, ce que nous appelons le socialisme démocratique.

Il n’y a plus de temps à perdre, rejoins-nous !

Une campagne internationale
pour un changement global

De l’Amazonie à la Sibérie, de la Californie à l’Angola et au Congo, la Terre brûle. Les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents et intenses. Les 5 dernières années sont d’ailleurs les plus chaudes jamais enregistrées. Pourtant, malgré l’urgence, les investissements dans l’énergie fossile continuent et engrangent des profits toujours plus élevés. Dans le cadre de ce système, aucun futur n’est possible : une alternative est nécessaire !

Pour la sauvegarde de notre environnement, solidarité internationale !

Les jeunes ont été à l’avant-garde du mouvement écologiste avec les grèves historiques qui ont amené des millions de personnes à se mobiliser partout dans le monde. Avec EGA, nous avons participé et construit le mouvement en Belgique mais aussi dans une trentaine d’autres pays avec notre organisation internationale et sa campagne « System change not climate change : fight for a socialist alternative »..

Arrêtons la pollution et le gaspillage de l’économie de marché

100 entreprises sont responsables de 70% des émissions de gaz à effet de serre au cours des trente dernières années. Il s’agit principalement du secteur de l’énergie, un secteur à très hauts profits. Malgré l’urgence, les profits d’une minorité priment sur le reste. Nous défendons donc la nationalisation complète du secteur de l’énergie et sa mise sous contrôle démocratique des travailleurs afin de pouvoir planifier écologiquement la production. En effet, on ne peut contrôler ce qu’on ne possède pas ! Cette logique est aussi vraie pour d’autres secteurs-clés de l’économie comme ceux de la finance et de l’industrie alimentaire. Cela nous permettrait d’orienter les profits vers la recherche d’énergies renouvelables et la transition vers une économie durable.

Luttons ensemble pour notre futur

Selon une étude du cabinet Carbone4 (France), les efforts individuels représentent moins d’1/3 de l’effort nécessaire pour respecter l’Accord de Paris sur le climat. Ainsi, jusqu’à 3/4 des efforts devraient être collectifs. Mais les partis traditionnels sont plus préoccupés par les intérêts économiques des grandes entreprises que par l’avenir de la majorité de la population. De plus, les gouvernements et les multinationales ont prouvé à plusieurs reprises leur incapacité à trouver des solutions durables dans le cadre de ce système. C’est pourquoi nous défendons la lutte pour une société socialistee.

Comment peut-on gagner ?

Par leur rôle dans la production, les travailleurs constituent la force sociale, d’ailleurs majoritaire, capable d’arracher un changement réel par la grève et le blocage de l’économie. EGA défend l’unité entre jeunes et travailleurs pour obtenir de véritables avancées. Dès à présent, nous devons construire et discuter d’un programme clair pour entrer en action. C’est le combat pour notre avenir et nous ne pouvons pas nous permettre de le perdre ! »

Print Friendly, PDF & Email