Gand: l’extrême droite sur la défensive après une action antisexiste


Mercredi dernier, le cercle étudiant catholique ultra-conservateur KVHV organisait un meeting à l’université de Gand avec Jeff Hoeyberghs, chirurgien plasticien et sexiste notoire, afin qu’il développe son opinion au sujet des femmes. S’il est inconnu du côté francophone, Jeff Hoeyberghs est déjà passé à plusieurs reprises à la télévision flamande. Selon lui, « ce n’est pas au père de nourrir son bébé à minuit. » Dans l’explication de cette rencontre, le KVHV avait repris une autre de ses déclarations : « Les femmes se mettent hors jeu avec le mouvement #MeToo. Elles devraient être sacrément heureuses de toute l’attention qu’elles reçoivent des hommes… Les femmes feraient mieux d’utiliser leur féminité pour faire des choses positives, comme satisfaire leurs maris. Elles pourraient montrer un peu plus de gratitude pour ce que les hommes ont déjà fait pour elles. » Pour nous, il est inacceptable que l’université soit une plate-forme pour un tel discours sexiste. C’est pourquoi la campagne ROSA (Résistance contre l’Oppression, le Sexisme et l’Austérité) et les Etudiants de Gauche Actifs (EGA) ont rapidement mis sur pied une contre-action après avoir pris connaissance de l’événement.

Par Kenzo (Gand)

Nous nous sommes rassemblés à une septantaine et nous sommes rendu aux portes du bâtiment universitaire du Blandijn où se tenait la réunion du KVHV. A l’entrée du Blandijn, l’extrême droite se tenait derrière une rangée de membres du personnel de sécurité, à une trentaine tout au plus. Grâce à notre action, le KVHV est aujourd’hui sur la défensive : l’université a dû prendre ses distances par rapport au meeting. Parmi les étudiants et le personnel, l’indignation était grande.

Cela ne signifie pas pour autant que nous avons gagné. Les autorités universitaires n’ont pas encore pris de mesures pour retirer la reconnaissance du KVHV comme cercle étudiant officiel. Cela signifie qu’ils peuvent toujours utiliser les locaux de l’université et qu’ils reçoivent même des subventions. Nous n’avons donc pas l’intention d’arrêter notre action.

Le KVHV n’est pas seulement un cercle étudiants : il s’agit d’une association d’extrême droite qui a facilité l’émergence du groupe Schild & Vrienden. Sa figure de proue, Dries Van Langenhove, a été membre du KVHV avant de lancer Schild & Vrienden. Le NSV (Nationalistische Studentenvereniging), le cercle étudiant officieux du Vlaams Belang, a perdu beaucoup de terrain au profit du KVHV, qui est aujourd’hui la plus importante association étudiante d’extrême droite à Gand.

Le KVHV est également fondamentalement sexiste et LGBTQIphobe. Quand Bo Van Spillbeeck, journaliste à la chaîne VTM, a annoncé sa transition, le KVHV a publiquement déclaré que les transgenres ne seraient jamais « normaux ». Tom Peeters, qui a fait partie de la direction du cercle, a déclaré « Il vaut mieux défendre l’avortement des homosexuels que pour leur droit d’adopter », ce qui illustre toute la pourriture qui suinte de cette organisation. L’an dernier, un reportage de la VRT avait mis en lumière le racisme, le sexisme et le nazisme de Schild & Vrienden. La plupart de ses membres à Gand proviennent directement du KVHV. Le site d’information d’extrême droite Sceptr a été lancé à l’initiative de Jonas Naeyaert, président du KVHV-Gand entre 2010 et 2012. De nombreux membres du Vlaams Belang comme Bart Claes ou Gerolf Annemans sont membres d’honneur du KVHV. Cette organisation vise à activement soutenir le développement de l’extrême droite en Flandre.

Avec cette action à Gand, nous avons fait un pas de plus en avant dans la reconstruction d’une résistance antifasciste active. Depuis la victoire électorale du Vlaams Belang, ces groupes sont plsu confiants, ce qui se traduit par un nombre croissant d’incidents racistes et sexistes tels que l’incendie du futur centre d’asile à Bilzen. En nous mobilisant et en organisant de telles actions, nous pouvons forcer l’extrême droite à se mettre en position défensive. La grande majorité de la population est opposée aux véritables idées de l’extrême droite. Ne laissons aucun espace aux provocations et à la violence de l’extrême droite ! Contactez-nous ou rejoignez-nous pour nous aider à construire la résistance contre l’extrême droite !

Print Friendly, PDF & Email