Étudiants de Gauche Actif : un programme bien chargé

ega_gand01

9/10 des jeunes de 18-30ans pensent qu’il “faut changer radicalement la société”, la moitié affirme même cela de façon très nette, rapporte une étude de Solidaris. C’est une réaction logique au vu du désenchantement profond face à un système où nous serons la première génération à vivre moins bien que celle de nos parents. Même si pour beaucoup de jeunes cela va de pair avec l’idée qu’on ne sait rien y faire, qu’il n’y a pas d’alternative comme nous l’inculque l’idéologie dominante, le potentiel est grand. Après les campagnes d’été, il est temps de préparer la rentrée et de rencontrer de nouveaux jeunes qui veulent lutter avec nous contre le capitalisme, pour une société qui réponde aux besoins de tous.

Par Emily

Après un été bien chargé…

L’édition 2016 du camp EGA – PSL fut une grande réussite avec un nombre record de participants, des ateliers-débats très instructifs qui se sont souvent prolongés de manière informelle jusque tard dans la nuit. Il a aussi permis aux jeunes des différentes régions de se rencontrer et c’est aujourd’hui, ensemble, qu’ils préparent la rentrée. L’été s’est poursuivi avec la campagne menée sur les festivals. Le fonds de lutte qui y a été récolté nous permettra d’imprimer notre matériel de rentrée et les contacts faits d’avoir de nouvelles têtes pour participer à sa distribution et aux actions.

… nous voilà fin prêts pour la rentrée.

De nombreux jeunes sont en colère contre ce système et le manque de perspectives flagrant qu’il offre. Si nous voulons une société qui répond aux besoins de tous, cela passera par des luttes majeures. La jeunesse n’a pas le pouvoir de faire pression en bloquant l’économie, mais elle a par contre une grande capacité de mobilisation. Il est vrai qu’à court terme, il n’y a pas de mouvement large anticapitaliste qui se profile dans la jeunesse. Toutefois, les Étudiants de Gauche Actifs veulent se mobiliser et mobiliseront autour d’eux sur une série de thèmes abordés par ailleurs dans ce journal.

Aujourd’hui, c’est le grand capital qui impose son agenda. Avec le TTIP et les autres traités de libre-échange, c’est tout pouvoir aux multinationales au détriment des travailleurs et de la jeunesse. Nous avons donc participé hier à la mobilisation contre le TTIP et le CETA à Bruxelles.

Le gouvernement, à la botte des super-riches, nous concocte mesure antisociales après mesure antisociales. La ‘‘loi Peters’’ et sa flexibilisation accrue du travail n’en est qu’une des dernières expressions. Nous participerons au bloc jeune lors de la manifestation syndicale nationale du 29 septembre.

Pour imposer leur agenda, c’est la stratégie du diviser pour mieux régner. Les politiciens émettent de plus en plus de propos racistes totalement banalisés dans les médias. Cela permet aussi de mieux détourner l’attention des véritables problèmes. Nous organiserons différentes actions locales, entre autres devant les bureaux de la NV-A. Nous nous rendrons également à Dortmund (Allemagne) le 24 septembre pour une manifestation antifasciste suite à l’agression d’un camarade par des néo-nazis. Toi aussi, viens avec nous !

À côté des nombreuses actions qui parsèmeront la rentrée, nous serons présents avec des stands sur la plupart des campus, mais aussi devant une série d’écoles. L’ambition est d’informer un maximum de jeunes sur ce qui est en jeu et les convaincre qu’une alternative est possible.

affiche_total_sept_2016Nous inviterons les intéressés à participer à nos meetings et à venir avec nous aux différentes mobilisations. N’hésite pas, viens discuter avec nous !

Conférences – débats : “Caterpillar, TTIP, austérité: Non à la dictature des marchés !”

  • BXL : Mercredi 21/09, 18h30, ULB – Solbosch – AW1.120
  • MONS : Lundi 26/09, 19h, Café Le Central (à l’étage), Grand Place
  • LIEGE : Lundi 26/09, 19h, ULg, place du XX Août, Salle A2/4/12 (Parcours fléché)
  • NAMUR : Lundi 03/10, 18h30, 23 rue de Bruxelles
Print Friendly, PDF & Email

Mots clés: