5 raisons pour manifester contre Trump

Ce 20 janvier, de nombreuses actions prendront place à travers le monde pour construire la résistance contre l’agenda raciste, sexiste et impérialiste de Donald Trump dès le premier jour de son mandat ! En Belgique, à côté d’un large rassemblement à Bruxelles, de plus petites actions auront également lieu à Mons, Anvers, Gand et Liège. Participez vous aussi !

L’article suivant a été publié par les Socialist Students aux USA, l’organisation étudiante de nos camarades de Socialist Alternative.

1. Notre génération est en ligne de mire !

Pour se défendre efficacement, notre génération doit construire un mouvement de résistance de masse dès le premier jour de la présidence de Trump. Même avant son entrée officielle en fonction le 20 janvier, le Congrès contrôlé par les Républicains préparait le programme de droite le plus agressif et le plus favorable aux entreprises de l’histoire moderne. Au corus de ces prochains mois, ils veulent:

  • Couper tous les fonds de Planned Parenthood (principal regroupement de plannings familiaux aux USA) et bloquer l’accès aux soins de santé génésique (avortement,…) pour des millions de jeunes femmes et de femmes à faible revenu.
  • Expulser des millions de migrants, particulièrement des jeunes actuellement protégés par le programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals).
  • Encourager le profilage racial par la police et les autres forces de sécurité, en visant particulièrement la communauté musulmane et les jeunes de couleur, tout en élargissant le système de prisons privées.
  • Mettre fin à la couverture de soins de santé pour des millions de jeunes et de familles à faible revenu.
  • Supprimer des subsides consacrés à la production de l’environnement, soutenir l’industrie des combustibles fossiles et la construction de pipelines sur les terres indigènes, ce qui aggravera la crise climatique et menacera notre génération de catastrophe mondiale.

2. “An injury to one is an injury to all!” – Une attaque contre un est une attaque contre tous

Nous ne pouvons pas laisser Trump nous diviser. Son gouvernement de milliardaires s’en prendra en premier lieu aux communautés les plus opprimées, mais il sera à nos trousses par la suite. C’est pourquoi nous devons organiser les actions les plus conséquentes possibles pour mettre fin à la politique antisociale.

Tout cela commencera aux Etats-Unis avec une grève étudiante coordonnée à l’échelle nationale le 20 janvier, le jour de l’intronisation de Donald Trump, lorsqu’il prendra effectivement le contrôle du gouvernement. Des centaines de milliers d’étudiants quitteront leurs cours à travers le pays pour rejoindre les millions de personnes qui manifesteront pour protester contre le programme de droite de Trump.

3. Trump peut être vaincu…

Derrière son image d’homme fort, Trump entre à la Maison Blanche en tant que président le plus détesté de l’histoire moderne. Les sondages montrent qu’une majorité d’Américains s’opposent à son agenda politique. Personne ne nie que Trump a perdu le vote populaire à près de trois millions de voix, il ne l’a remporté qu’à cause de l’existence du Collège électoral anti-démocratique. Nous devons également nous rappeler que de nombreux électeurs ont perdu leur droit de vote, en particulier dans les communautés de couleur. D’autre part, l’absence d’une alternative inspirante contre Trump a poussé des millions de personnes à rester chez elles le jour de l’élection.

En réalité, Trump n’a aucun mandat démocratique pour appliquer son programme. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre les prochaines élections pour changer de cap. Si nous sommes capables de nous unir ensemble dans un puissant mouvement de masse, nous pouvons vaincre Trump, le Congrès républicain, et la classe des milliardaires.

4. …mais uniquement si nous construisons un mouvement de masse

Si cette dernière élection a prouvé quelque chose, c’est que nous ne pouvons pas compter sur les politiciens soutenus par les entreprises de l’un ou l’autre grand parti pour arrêter Trump. Si l’on regarde l’histoire, du mouvement des droits civiques à la lutte pour les droits des femmes, ce sont toujours les gens ordinaires qui sont parvenus à changer l’Histoire en s’organisant et en construisant des mouvements de masse. La jeunesse s’est toujours retrouvée en première ligne en s’impliquant dans les actions les plus audacieuses et en défendant les idées les plus radicales, des idées qui plus tard sont devenues largement populaires !

C’est pourquoi les Socialist Students (organisation étudiante de Socialist Alternative) s’organisent dans les universités et les écoles secondaires à travers le pays. Nous pensons qu’il ne suffit pas de dire ‘‘non’’ à l’agenda politique de Trump. Pour pousser les gens à entrer en action, notre mouvement a besoin d’une vision alternative où les besoins des gens et de l’environnement sont prioritaires face aux intérêts et aux profits des grandes entreprises. C’est pourquoi un énorme nombre de jeunes se sont réunis derrière l’appel de Bernie Sanders (qui se réclamait du ‘‘socialisme’’) en faveur d’une ‘‘révolution politique contre la classe des milliardaires’’, mais ils sont restés chez eux lorsque la seule alternative qui a fait face à Trump était Clinton et son approche politique traditionnelle.

Construire un mouvement puissant et unitaire pour stopper Trump implique de ne pas avoir peur d’exiger ouvertement ce que nos communautés ont besoin pour connaitre une vie juste, saine et digne. Nous voulons un avenir dénué de racisme, de sexisme, d’inégalités et de destructions écologiques ! Il nous faut une révolution politique contre la classe des milliardaires et une alternative socialiste !

5. Notre avenir dépend de notre riposte !

Notre génération est celle de la crise mondiale. Le capitalisme a créé un monde déchiré par les inégalités, les guerres, le racisme et la domination corrompue d’une élite milliardaire. Si nous permettons à Trump, à ses amis milliardaires et au Parti républicain de réaliser leur programme, tous les problèmes que nous connaissons déjà vont devenir pires encore.

Nous ne pouvons pas laisser cela se produire. Nous espérons que des millions de personnes à travers le pays et partout dans le monde commencent déjà à se réveiller et à entrer en action. En tant que jeunes, nous devons nous rendre compte que nous pouvons et devons prendre notre avenir dans nos propres mains. Nous devons nous organiser, nous aider les uns les autres à nous réveiller et à nous préparer à construire le plus grand mouvement de masse que ce pays ait jamais vu.

Commençons le combat le 20 janvier en construisant la plus grande grève étudiante nationale !

En Belgique:

  • Bruxelles : Vendredi 20 janvier, 17h, Place de la Monnaie. “Lights for Rights! – Brussels Women’s March” – Rassemblementà l’initiative de #Lights4RIghts (Contact: lights4rights@gmail.com), initiative notamment soutenue par le PSL et les Etudiants de Gauche Actifs. (Evénement facebook)
  • Mons : Vendredi 20 janvier, 18h, Square Franklin Delano Roosevelt. Une intiative des Etudiants de Gauche Actifs ouverte à tous. Un micro ouvert est notamment prévu. (Evénement facebook)
  • Liège : Vendredi 20 janvier, 17h30, Hôtel de Ville de Liège, Place du Marché. Une intiative des Etudiants de Gauche Actifs ouverte à tous. Un micro ouvert est notamment prévu. (Evénement facebook)
  • Anvers : Vendredi 20 janvier, 18h30, Groenplaats. Une intiative des Etudiants de Gauche Actifs ouverte à tous.
  • Gand : Vendredi 20 janvier, 18h30, Korenmarkt. Une intiative des Etudiants de Gauche Actifs ouverte à tous.
Print Friendly